Mais que fait la police ????

Communiqué du 06/02/2013

La Convention Vie et Nature rappelle les faits suivants : la fin de saison 2013 approche et s’annonce chargée en nombre de victimes du loisir mortifère qu’est la chasse !
Avec entre autres tragédies, la mort, en début de saison, d’un enfant de 9 ans qui accompagnait son père chasseur et le décès d’un automobiliste touché en pleine tête le dernier WE de janvier, le nombre (non clos) des victimes humaines serait à ce jour de 53, parmi lesquelles figurent bien entendu des non-chasseurs !
Sans parler des blessés, des cas d’animaux domestiques abattus sciemment (affaire de la chienne Fripouille par exemple), et des nombreux " incidents " où on a frôlé la catastrophe…
"Mais que fait la police ?" direz-vous, ou plus exactement la police de la chasse, l’ONCFS ? Hé bien ce n’est malheureusement pas avec ses faibles moyens humains (quelques gardes seulement par
département) et matériels, qu’elle peut assurer ses missions de contrôle et de prévention ! Sans parler du fait que cet établissement désormais public se trouve rattaché au double ministère du
Développement Durable et à celui de l’Agriculture (celui des chasseurs) !!!  Reconnaissez qu’il y a de quoi se poser des questions quant aux pressions auxquelles peuvent être soumis
ses gardes lors de leurs missions !
Dans un véritable Etat Démocratique et Républicain, un tel établissement serait rattaché directement au ministère de l’intérieur, et doté de moyens adéquats, à l’instar de ceux des douanes ou de la police nationale !  Mais nous sommes en France, pays d’un Etat qui n’en peut plus de courbettes devant sa majesté cynégétique, même lorsque la sécurité, l’ordre public et le cadre légal s’en trouvent menacés. Et de cette quasi-immunité qui leur est accordée, les chasseurs usent et abusent : pour nouvelle preuve la mésaventure survenue samedi dernier à un groupe de naturalistes qui se sont vus agresser verbalement et interdits de passage par une horde de chasseurs hurlant et gesticulant, dont certains cagoulés, dans l’estuaire de la Seine !
Qu’encourent ils ces « braves » défenseurs comme peine pour entrave à la promenade : RIEN !!! Alors que l’entrave à la chasse est punissable de peines d’amendes !!!!
Bel exemple de démocratie que cet héritage datant non pas de la Révolution Française, comme ils tentent régulièrement de le faire croire, mais d’une ordonnance de Pétain du 28 juin 1941 !!!
Les malheureux naturalistes n’ont eu d’autre choix que de se réfugier dans la salle écologique du pont de Normandie, jusqu’à l’arrivée des gendarmes, qui se sont juste contentés de discuter avec eux, une fois de plus, ignorant complètement les victimes !!!  Alors, à quand un véritable code de la chasse, avec des sanctions pénales clairement définies, à l’instar de celui de la route, et un véritable établissement public revalorisé et doté d’effectifs et de moyens lui permettant d’assurer contrôles, enquêtes, et préventions, autant pour le bien des non-chasseurs que pour celui de la nature ???

Jean-Paul PERONNET
Secrétaire général de la CVN

Ajouter un Commentaire


03
Octobre 2021
Manifestation contre la chasse à Bordeaux
Voir l'évènement Facebook

 

 

 

--
---

---/---

---/---

 

--
--

---/---

---/---

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54