La torture est leur culture.

La CONVENTION VIE ET NATURE rappelle que tout acte de cruauté à l'encontre d'un être sensible dégrade et disqualifie celui qui s'y adonne.
La corrida, fausse tradition ne remontant en ce pays qu'au second empire, révèle que la barbarie sanguinaire vicie encore des individus qui jouiissent de
voir torturer un animal dans des conditions abjectes.
La loi Française réprimant expressément les actes de cruauté à l'encontre des animaux prévoit une dérogation spécifique pour ce qu'elle appelle hypocritement
"les courses de taureaux" et les combats de coqs, dans les localités où existe une tradition ininterrompue.
Le Conseil constitutionnel, composé de membres désignés par le président de la république, le président de l'assemblée nationale et le président du sénat,
déclare, dans une décision du 21 septembre 2012, que la dérogation à la prohibition des actes de cruauté est conforme à la constitution.
Cette décision juridique était plus que prévisible.
L'essentiel, le scandaleux, l'ignoble résident ailleurs.
Une majorité de contemporains souhaite l'abolition de la torture tauromachique, spectacle d'essence fasciste portant exaltation de la mort.
Or, une part importante d'une classe politique décalée, prisonnière des lobbies, porteuse d'une vision archaïque de la société, marquée par la pleutrerie
dans tous les domaines, soutient ouvertement ou passivement les loisirs et spectacles dont les animaux sont les victimes.
Un actuel ministre, invoquant des origines Catalanes, exprime, comme beaucoup d'autres politiciens, son goût pour l'agonie publique d'un taureau perforé,
oubliant que la Catalogne vient d'abolir le jeu Franquiste des arènes.
Français, votre classe politique est pitoyable en s'abstenant d'abolir sans délai, le spectacle de sang!
comment devant tant de médiocrité, d'arriération éthique, d'inconsistance de caractère s'étonner de votre morosité et de votre scepticisme désabusé.
Ces politiques, qui méprisent le vivant et insultent la sensibilité,loin de servir le socialisme, la république ou la patrie, poursuivent leur plan de carrière, sans qu'aucune conviction ne les habite.
S'ils avaient une conscience, rien qu'un peu d'élévation morale, ils ressentiraient ce qu'énonçait Victor HUGO: "torturer un taureau, c'est torturer une
conscience".
Ces personnages évanescents ne sauraient s'émouvoir devant la souffrance des bêtes.
Pour beaucoup d'entre eux, la torture leur tient lieu de culture.
La corrida, crime contre le coeur et la raison, disparaîtra avec eux, pour que vienne enfin le vrai changement, celui qui réconciliera l'arbre, l'animal
et l'homme.
En attendant, nous vivons dans un pays de barbarie.


Gérard CHAROLLOIS.

Commentaires  
# lacroix isabelle 23-09-2012 21:35
tellement vrai !! ils sont corrompus jusqu'à l'âme... comment peut-on espérer une France qui évolue avec des gens pareils ? ils nous diront que les Français ont bien d'autres problèmes en ce moment (eh oui, ils pensent pour nous!) mais moi je leur demanderais
- ah bon, alors si vous vous avez mal au dos, il faut que votre voisin souffres aussi ? si vous vous avez faim, il vous plait de voir votre voisin mourir de faim ?
Avec des gens comme ça, la France ,et le monde ne sont pas près d'évoluer !!!!
Répondre
Ajouter un Commentaire


03
Octobre 2021
Manifestation contre la chasse à Bordeaux
Voir l'évènement Facebook

 

 

 

--
---

---/---

---/---

 

--
--

---/---

---/---

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54