Face à la primaire


Communiqué de la Convention Vie et Nature du 10 Avril 2016

 J’ai indiqué et je rappelle que, porteur de l’éthique d’une Force Pour le Vivant, je me soumettrais aux primaires de l’écologie, si une telle primaire avait lieu.
Je le ferai pour représenter la défense de la nature, des animaux et de l’homme, le tout confronté au grand massacre, à l’exploitation et à la soumission à l’économie.
En revanche, je ne participerai pas à une primaire de la gauche, avec un parti pseudo-socialiste, comptant trop d’amateurs de corridas, de pro-chasse, de serviteurs des intérêts financiers à l’origine des grands projets inutiles, type NOTRE-DAME-DES-LANDES.
Accepter une primaire regroupant faux-socialistes, Verts, communistes et assimilés, c’est renoncer par avance à être ce que nous sommes.
Je ne dirai jamais être, ni de gauche, ni de droite, ce qui revient à dire, en sociologie politique, qu’on est de droite, mais je considère comme adversaires idéologiques tous les négationistes des droits du vivant.
Dès lors, la primaire de la « gauche » ne saurait dégager le candidat du biocentrisme.
Je mènerai, à défaut d’une primaire de l’écologie, le combat en dehors de toute primaire, car l’écologie ne saurait être absente du débat public, lors de la présidentielle.
Nous devrons, avec tous ceux qui font le choix du vivant, dans l’unité d’action, susciter les parrainages et, par-delà la présidentielle, lutter pour changer le rapport de notre société au vivant.
Je rappelle que l’abolition de la torture tauromachique et de la chasse sont des impératifs éthiques conditionnant tout partenariat avec d’autres forces politiques de progrès de la civilisation.

Gérard CHAROLLOIS

Ajouter un Commentaire


23
Juillet  2022
Manifestation contre la corrida à Bayonne
Voir l'évènement Facebook

 

 

 

--
---

---/---

---/---

 

--
--

---/---

---/---

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54