Défense de l'Ours : La Commission Européenne donne suite à la plainte de la CVN !

Ours des pyrenées

 


Suite à la plainte déposée par plusieurs associations dont la CVN,  la Commission Européenne adresse une mise en demeure à la France.


La CONVENTION VIE ET NATURE, ainsi qu'un ensemble d'associations, avaient déposé plainte contre la France, DEVANT LA Commission de BRUXELLES, pour défaut de protection effective de l'ours pyrénéen.
Malgré le gaspillage de fonds publics, dédiés à la protection de l'ours, mais confiés à des ennemis locaux de la nature, la France n'a pas sauvé l'ours pyrénéen, victime des chasseurs.
CANNELLE, tuée en novembre 2004, était la dernière ourse de souche pyrénéenne.

En supprimant les réserves naturelles exemptes de chasse aux cochongliers, en ouvrant des pistes forestières sources de dérangements et de pénétrations des "valeureux sportifs" armés, en refusant une politique volontariste de réintroduction de l'espèce avec des mesures courageuses d'accompagnement, la France a manqué aux obligations légales découlant de la directive 92 43, du 21 mai 1992, portant protection de la nature en Europe.

La COMMISSION EUROPEENNE informe, ce jour, la CONVENTION VIE ET NATURE que suite à cette plainte, elle ouvre une information en manquements et invite l'Etat membre à s'expliquer sur sa politique.
Comme elle le fut pour défaut de protection du grand hamster d'Alsace, la France sera-t-elle demain condamnée pour avoir cédé à son lobby chasse dans les Pyrénées?

La CONVENTION VIE ET NATURE, dans le même temps, observe des publicités commerciales invitant les "avisés gestionnaires de la nature" à venir, le jour de NOEL, tirer des sangliers en enclos.
La chasse Française: une calamité contre nature.



23
Juillet  2022
Manifestation contre la corrida à Bayonne
Voir l'évènement Facebook

 

 

 

--
---

---/---

---/---

 

--
--

---/---

---/---

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54