Chasse / Silence ! On torture !

Vendredi 26 octobre en fin de matinée, sur la commune des Aldudes dans les Pyrénées-Atlantiques (64430), le corps d’un malheureux renard a été découvert dans à une mise en scène ignoble, après que des nemrods se soient livrés sur lui à des actes d’une cruauté sans nom, digne des pires tortionnaires (Voir en cliquant sur ce lien).

La pauvre bête a  été  tuée dans des conditions particulièrement sadiques et cruelles avant d’avoir la queue tranchée pour, bien entendu, empocher la "prime à la queue de renard" (c’est que voyez-vous, là-bas aussi "un sou c’est un sou ! ").

De tels actes immondes, œuvres de tortionnaires aux esprits  dérangés, sont malheureusement monnaie courante dans certaines campagnes, et pour le moment nullement répréhensibles par une loi, en décalage avec les aspirations civilisatrices de la majorité des citoyens !

De nombreuses associations dont la CVN, militent afin d’obtenir un statut juridique pour l’animal sauvage qui, contrairement à son homologue domestique, ne bénéficie d’aucune protection contre les actes de mauvais traitement. Pire, l’Etat les encourage en validant des pratiques de chasse aux "nuisibles" particulièrement cruelles (déterrage, piégeage, …).

Tout est bon pour venir à bout des malheureux individus déclarés "nuisibles" par des spécialistes d’opérette, qui tentent  de confisquer la connaissance, alors qu’ils sont totalement illégitimes en la matière. Mais à force de marteler via les médias, les émissions et interviews de complaisance, le bourrage de crâne fait son office ! L’animal sauvage devient fauve dans l’esprit collectif et le chasseur se pare de l’aura du sauveur, masquant le tortionnaire sadique, le tueur qu’il est en réalité !

Notre code pénal punit, fort opportunément, les actes de cruauté à l'encontre des chats, des chiens et autres animaux domestiques. Mais le renard, le sanglier, le cerf et l'oiseau ne souffrent pas moins des balles qui broient leurs os et des plombs qui déchirent leurs chairs!

Et pendant que le gouvernement continue à fermer les yeux sur de telles ignominies et à ignorer la demande de 87 % des Français*,  les tueurs, eux, continuent à se défouler sadiquement, en regrettant très certainement de ne pas pouvoir faire subir à leurs congénères ce qu’ils font subir aux plus faibles, à ceux qui n’ont pas de voix.

Pour preuve les paroles d’un responsable cynégétique lors d’une émission cet automne, qui déclarait :

" - Heureusement qu’on a la chasse pour se défouler, sinon certains tireraient sur les gens ! ".

Car ce que l'homme fait à l'animal, il finit toujours par songer à le faire à l'homme.

 

Alors : " Silence, on veut continuer à torturer en paix !!! "

 

 

Jean-Paul PERONNET

 

*Sondage tns sofres effectué pour la CVN en Février 2011 : 87% des Français sont favorables à une loi protégeant les animaux sauvages.

23
Juillet  2022
Manifestation contre la corrida à Bayonne
Voir l'évènement Facebook

 

 

 

--
---

---/---

---/---

 

--
--

---/---

---/---

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54