Les membres de Droits des animaux mis en examen pour violence et voie de fait et placés sous contrôle judiciaire !

 

Le 9 octobre, Madame la juge Delphine De Boishebert, vice-présidente du tribunal de grande instance de Versailles, a jugé utile de mettre en examen trois membres de l'association Droits des Animaux, pour violence en réunion et entrave à la liberté d'association, de travail, etc., et de les placer sous contrôle judiciaire. Il est expressément intimé aux militants de ne plus se rendre sur les lieux de chasse à courre sous peine de subir une mesure de détention provisoire. S’ils ont l'impudence de manifester leur désapprobation de la chasse à courre sur le terrain, ces militants seront désormais bons pour un séjour en prison.

Peut-on parler d’un délit d'opinion ? Madame la juge Delphine De Boishebert, qui devrait normalement instruire à charge et à décharge, s’est livrée à un véritable réquisitoire contre les opinions anti-chasse à courre des prévenus, à qui elle a déclaré "connaître la chasse à courre aussi bien qu’à tir", pour ensuite leur conseiller la lecture du fameux livre de Paul Vialar, La Grande meute, "que tout chasseur se doit d'avoir dans sa bibliothèque", comme l'explique le site Internet chassons.com. Madame la juge Delphine De Boishebert n’a pas davantage hésité à se référer à la prétendue mort d’un chien provoquée par les militants anti-chasse, oubliant sans doute que cette accusation ne repose que sur la parole très objective de nos adversaires les chasseurs à courre. Nous les avons à de nombreuses reprises avertis que nous les poursuivrions en diffamation s'ils persévéraient à colporter cette rumeur sordide.Les militants accusés font immédiatement appel de cette mise en examen visiblement motivée par des opinions politiques. Déterminés à faire valoir leur droit à un procès équitable, ils n’hésiteront pas à saisir la Cour européenne des droits de l'homme après épuisement des voies de recours interne.

Dans la mesure où les frais de justice vont continuer à s’alourdir, les militants et sympathisants de la cause animale sont appelés à soutenir l'association Droits des Animaux qui finance les frais de justice, et la soutenir par solidarité aussi bien que par nécessité, car demain chacun pourrait à son tour subir un tel sort, tant sont gênants, de plus en plus, les défenseurs des animaux.

Vous pouvez aider l'association Droits des Animaux en lui adressant un don à cette adresse : Droits des Animaux, 28 ter avenue de Versailles, 93220 Gagny (chèques à l'ordre de Droits des Animaux) ; ou bien, en commandant un ou plusieurs t-shirts de soutien sur la boutique en ligne de l'association :http://www.droitsdesanimaux-shop.net/-c-26.html (les t-shirts sont également disponibles dans la nouvelle boutique d’Un Monde Vegan, 64 rue Notre Dame de Nazareth, 75003 Paris). Par avance, merci !

Voir un article du Parisien sur le sujet :
"Trois défenseurs des animaux mis en examen"

A lire également : "La fermière qui défie les chasseurs à courre"

Commentaires  
# fugier 31-10-2012 19:51
Nous nous efforçons d'être polis souvent, de ne pas agresser souvent,face à la violence anti nature.
On n'a pas cela en retour, la preuve : la classe, la compassion, la compréhension et l'appel à l'amour, la justice n'a pas connu.
Répondre
Ajouter un Commentaire


23
Juillet  2022
Manifestation contre la corrida à Bayonne
Voir l'évènement Facebook

 

 

 

--
---

---/---

---/---

 

--
--

---/---

---/---

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54