Chasse à courre en Picardie: Barbarie et féodalisme

Un excellent article paru sur le site "picardiepopulaire.net".

Nous vous invitons à en découvrir l'intégralité par ce lien

Le week-end du 3 au 4 septembre 2016 a lieu la « Fête de la Chasse et de la Nature » au château de Compiègne (Oise). Cet événement annuel peut réunir entre 30.000 et 50.000 personnes, le plus souvent des familles cherchant un contact avec les animaux et la nature. Nous avions déjà commencé à étudier la chasse, son hypocrisie « naturaliste » et son influence dans la région mais cette fête est l’occasion de mettre en avant une pratique particulièrement barbare, et pourtant en plein regain d’activité: la chasse à courre (aussi appelée grande vénerie).

Rappelons brièvement en quoi cette pratique consiste: un groupe de chasseurs (en uniforme et à cheval) lancent une meute de chiens sur un animal choisi au hasard dans la forêt, le traquent jusqu’à épuisement, puis l’achèvent de manière rituelle, souvent à l’arme blanche, avant de le dépecer sur place.
La date d’ouverture de cette chasse est fixée au 15 septembre, pendant la période de rut. Notons qu’à l’opposé de cela, l’ONF propose des sorties pédagogiques à cette occasion, permettant d’aller observer, sans déranger, le brame des cerfs.
Depuis 20 ans on remarque un accroissement du nombre d’ « équipages », appuyé par l’arrivée de veneurs étrangers, car cette pratique a déjà été interdite dans des pays voisins (Allemagne, Angleterre, Ecosse, Belgique…). La France devient un refuge pour eux, et la Picardie, avec ses grandes forêts domaniales, semble les attirer tout particulièrement.

Lire la suite sur le site picardiepopulaire.net...

03
Octobre 2021
Manifestation contre la chasse à Bordeaux
Voir l'évènement Facebook

 

 

 

--
---

---/---

---/---

 

--
--

---/---

---/---

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54