La chasse en plus, c’est la chasse en trop

La chasse en plus, c’est la chasse en trop (avec des lynx et des loups, qu’aurions-nous besoin d’inquiétants chasseurs ?)
La biodiversité se meurt.
Les forêts brûlent, victimes des sécheresses et de l’omniprésence des hommes qui, par milliards, grouillent sur la planète avec un lot de pervers incendiaires.
Les poisons agricoles, la corruption d’élus locaux en relations incestueuses avec des promoteurs et aménageurs, saccagent la Nature.
Pour remédier à cette extinction du vivant, pour élever l’humain, un lobby malfaisant cultive le goût des armes à feu, de la violence primaire, de la mort érigée en récréation, allant à l’inverse d’un processus d’hominisation.
Saluons le chef des chasseurs qui, après moultes invectives contre les opposants à la chasse, avoue que son plaisir de la chasse ne tient nullement à une quelconque régulation des espèces, mais à l’art de tuer.

Tel journaliste local décrira complaisamment les dégâts provoqués par les proliférants sangliers et la nécessité de contenir le débordement démographique de ce redoutable animal.
Degré zéro de la réflexion, le scribouilleur ignore que le jour où, victime d’une épizootie le sanglier disparaîtra, la chasse sera condamnée.
Les petits animaux, lapins, lièvres, perdrix, cailles ont déserté les campagnes aseptisées, silencieuses, remembrées, empoisonnées.
Que serait la chasse sans cette victime expiatoire ?
Voici pour le récitant de la presse locale et parfois nationale.
Mais il y a pire.

Le politicien serviteur du lobby.
Une mention de blâme pour Xavier BERTRAND (qui affectionne les manifestations de chasseurs) et Laurent WAUQUIEZ qui financent, avec l’argent public de leurs régions, un lobby qui n’a aucun besoin financier !
Affectations de fonds faites au nom de la Nature !
Et puis, il y a ces conseillers territoriaux qui pensent démagogique de flatter le tueur agréé.
Vous lirez, ci-dessous, l’article ainsi consacré à l’ouverture de la chasse dans une réserve naturelle du VERCORS.
Alors, vous qui n’êtes pas comme eux, ne dites pas que vous êtes contre les abus de la chasse, euphémisme affectionné par les timorés, les planqués du faux juste milieu, les prudents qui ont tant peur de déplaire !
La chasse, ici et maintenant, est pire qu’un abus.
C’est une nuisance absolue.

Gérard CHAROLLOIS

Lien vers l'article de Reporterre

 

Ajouter un Commentaire


23
Juillet  2022
Manifestation contre la corrida à Bayonne
Voir l'évènement Facebook

 

 

 

--
---

---/---

---/---

 

--
--

---/---

---/---

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54