Actions

Trente-huit ONG (dont la CVN) demandent une feuille de route « claire » à Emmanuel Macron sur la condition animale

Lettre ouverte à Manuel Macron publiée ce dimanche 15 mai dans le Journal du Dimanche

 

Monsieur le Président de la République,


Malgré les sollicitations des ONG et contrairement à de nombreux autres candidats[1], vous n’avez pas pris d’engagement en faveur de la condition animale durant la campagne électorale. Vous avez, en revanche, pris des positions clairement défavorables à la protection des animaux, que ce soit sur la question de l’abattage sans étourdissement ou sur celle de la chasse.
Votre premier mandat a donné lieu, sous l’impulsion des parlementaires de la majorité comme de l’opposition, à des avancées notables quant à la protection des animaux sauvages captifs et des animaux de compagnie. Vous avez cependant fait preuve de complaisance vis-à-vis du monde de la chasse, à rebours de votre discours sur l’écologie.
Aussi, la condition des animaux d’élevage n’a pas connu d’avancée majeure, en dépit de vos promesses quant à l’interdiction de l’élevage des poules pondeuses en cage ou la vidéosurveillance obligatoire en abattoir.
Votre absence de positionnement clair en faveur de la condition animale se traduit dans la perception des Français : 68% d'entre eux vous jugent peu ou pas engagé sur cet enjeu alors même que 81% des citoyens se déclarent sensibles à la question animale [2]. Au premier tour de l’élection présidentielle, une large partie des électeurs a fait le choix de candidats engagés sur ce sujet. Nombre d'entre eux ont, par la suite, contribué à votre réélection. Leurs préoccupations ne peuvent plus être ignorées.
Nous vous demandons d’entendre les nombreux citoyens pour lesquels cette question est cruciale et de dessiner une feuille de route claire et ambitieuse quant à la protection animale. Les cinq ans à venir doivent enfin constituer un tournant majeur sur le sujet.
Vous avez par ailleurs exprimé votre volonté d'agir plus fortement sur les questions écologiques. Or, sur de nombreux aspects, les enjeux environnementaux et ceux de la protection des animaux sont étroitement liés.

C’est le cas en ce qui concerne l’élevage et l’alimentation : planifier la sortie de l’élevage intensif réduirait à terme la consommation des produits issus de l’élevage, permettant ainsi
de limiter substantiellement nos émissions de gaz à effet de serre, tout en imposant moins de souffrances aux animaux. Cette politique permettrait également d’atteindre l’objectif d’une plus grande autonomie alimentaire que vous appelez de vos vœux pour la France. La conjoncture géopolitique actuelle et l’ombre d’une crise alimentaire majeure dans certaines régions voisines du monde devraient vous alerter sur l’urgence d’un changement de direction. Les changements climatiques rendent de toute manière ces efforts indispensables pour nourrir, à terme, la planète.
C’est également le cas en matière de protection des animaux sauvages. Il n'est aujourd'hui plus possible de déplorer le déclin de la biodiversité tout en soutenant sans discernement les demandes des chasseurs, et plus généralement, sans prendre de décision majeure de protection stricte de certains territoires naturels. Cela n'est plus acceptable aux yeux des citoyens, qui pâtissent déjà de l’impossibilité de profiter de l’espace naturel en toute sécurité.
Enfin, si nombre de nos demandes, telles que le développement des méthodes substitutives à l’expérimentation animale, peuvent faire l’objet d’un consensus et n’attendent qu’une réelle volonté politique, d’autres vous obligeront à trancher entre des intérêts divergents. C’est le cas notamment des pratiques de chasse et de pêche les plus cruelles, de la question du partage de l’espace naturel par les chasseurs et non-chasseurs, ou encore de la corrida. Sur ces sujets, le « en même temps » n’est pas tenable. Tout comme il n’est plus entendable, pour de très nombreux Français, qu’une infime minorité dicte les positions des pouvoirs publics, à contrepieds de la volonté d’une majorité de citoyens. Pourquoi, d’ailleurs, sur ces sujets cruciaux, ne pas s'en remettre plus souvent aux Français pour trancher, comme vous en avez exprimé récemment la volonté ? Pourquoi ne pas dès maintenant annoncer un référendum quant à ces questions ?
Sur le sujet de la condition animale, comme sur bien d’autres, vous devrez faire preuve d’écoute et agir avec ambition, afin de redonner confiance aux citoyens en la démocratie.
Nos ONG resteront vigilantes et mobilisées tout au long de ce quinquennat. Nous le serons, de manière pragmatique et constructive mais déterminée, conscients d’avoir le soutien d’une grande majorité de citoyens.
[1] Voir : engagement-animaux.fr/election-presidentielle-2022 ;
wiki.politique-animaux.fr/presidentielle-2022 ; zoopolis.fr/presidentielle
[2] Sondage IFOP pour Engagement Animaux 2022, mars 2022 :
https://www.ifop.com/publication/les-francais-et-la-cause-animale-dans-le-cadre-de-lelection-
presidentielle-de-2022/


Liste des 37 ONG signataires :
Convergence Animaux Politique
AVES France
Alliance Anticorrida
Action Protection Animale
ADOCMU
Animal Cross
Animal Justice et Droit
ASPAS
Association de Protection des Animaux par le Droit (APRAD)
Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS)
Association pour le Droit à l’Objection de Conscience en Milieu Universitaire
(ADOCMU)
Association Stéphane LAMART
Association Végétarienne de France
AVA (Abolissons la Vénerie Aujourd'hui)
C'est Assez!
CIWF France
Code Animal
COLBAC Anti corrida Béziers
Collectif International Campaigns
Convention Vie et Nature
CRAC Europe
Education Ethique Animale
Fédération des Luttes pour L’abolition des Corridas (FLAC)
Fondation Brigitte Bardot
Fonds international pour la protection des animaux (IFAW France)
Global Earth keeper
L214
La Société Protectrice des Animaux (SPA)
Ligue pour la protection des Oiseaux (LPO)
Oeuvre d’Assistance au Bêtes d’Abattoirs (OABA)
One Voice
Paris Animaux Zoopolis (PAZ)
PETA France
Pro Anima
QUATRE PATTES
Réseau Sentience
Réseau-Cétacés
Sea Shepherd France
Société Nationale pour la Défense des Animaux (SNDA)
Version nominative :
Muriel Arnal, présidente fondatrice, One Voice
Didier Bonnet, président, CRAC Europe
Stan Broniszewski, fondateur, AVA (Abolissons la Vénerie Aujourd'hui)
Léopoldine Charbonneaux, directrice, CIWF France
Anne-Claire Chauvancy, présidente, Action Protection Animale
Laurence Constantin, présidente co-fondatrice, Global Earth keeper
Christophe Coret, président, AVES France
Simon Coutel , président, Association pour le Droit à l’Objection de Conscience en
Milieu Universitaire (ADOCMU)
Mia Crnojevic, chargée de campagnes, Fonds international pour la protection des
animaux (IFAW France)
Lamya Essemlali, présidente, Sea Shepherd France
Jacques-Charles Fombonne, président, La Société Protectrice des Animaux (SPA)
Elodie Gérôme-Delgado, directrice, QUATRE PATTES
Marc Giraud, porte-parole, Association pour la Protection des Animaux Sauvages
(ASPAS)
Brigitte Gothière, directrice, L214
Christine Grandjean, présidente, C'est Assez!
Sandra Guyomard, présidente, Réseau-Cétacés
Catherine Hélayel, présidente et co-fondatrice, Animal Justice et Droit
Thierry Hély, président, Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas (FLAC)
Laure Ieltsch, présidente, SNDA
Melvin Josse, directeur, Convergence Animaux Politique (CAP)
Stéphane Lamart, président et fondateur, Association Stéphane LAMART
Marie-Laure Laprade, co-fondatrice présidente, Education Ethique Animale
Christiane Laupie-Koechlin, secrétaire générale, Pro Anima
Sophie Maffre-Baugé, présidente, COLBAC Anti corrida Béziers
Christophe Marie, directeur adjoint et porte-parole, Fondation Brigitte Bardot
Gérard Charollois, président de la Convention Vie et Nature
Manuel Mersch, président, OABA
Eric Moreau, animateur, Collectif International Campaigns
Alexandra Morette, présidente, Code Animal
Anissa Putois, responsable communication, PETA France
Amandine Sanvisens, cofondatrice, Paris Animaux Zoopolis (PAZ)
Nathalie Soisson, vice-présidente, Association de Protection des Animaux par le
Droit (APRAD)
Mata'i Souchon, coordinateur, Réseau Sentience
Claire Starozinski, présidente, Alliance Anticorrida
Benoît Thomé, président, Animal Cross
Yves Verilhac, directeur général, Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO)
Elodie Vieille Blanchard, présidente, Association Végétarienne de France

 

23
Juillet  2022
Manifestation contre la corrida à Bayonne
Voir l'évènement Facebook

 

 

 

--
---

---/---

---/---

 

--
--

---/---

---/---

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54