Actions

Les chasseurs exemptés de confinement : les Français disent non !

 
La Convention Vie et Nature vous remercie de relayer cette demande d'action du Parti Animaliste
 
 
Le Parti animaliste se mobilise depuis l’annonce, ce dimanche 1er novembre, de possibles dérogations offertes par les préfets pour la pratique de la chasse. 

Le Parti animaliste a adressé une lettre ouverte à Madame la ministre Barbara Pompili ainsi qu’à la secrétaire d’Etat à la biodiversité, Madame Bérangère Abba. 

À votre tour, vous pouvez jouer un rôle dans cette prise de décision en envoyant un mail à votre préfet afin de lui demande de ne pas céder face aux pressions du lobby de la chasse. 

Nous vous proposons un modèle de mail, libre à vous de le recopier ou de l’adapter. Vous trouverez le mail de votre préfet via ce lien.

Merci pour votre engagement en faveur des animaux.
 



Modèle

Objet : Les chasseurs exemptés de confinement : les citoyens disent non !

Monsieur / Madame le préfet, 

En tant qu’habitant du département XXX, je vous écris pour vous communiquer mon indignation.
Alors qu’on a enjoint aux Français de rester chez eux, qu’ils ne peuvent même plus voir leurs proches, alors que les commerçants sont en risque de faillite et que l’économie tout entière est prise en étau, placer les chasseurs au-dessus des lois serait scandaleux. 

Je m’insurge contre la décision prise ce jour par madame Bérangère Abba de permettre aux préfets d’autoriser la chasse en période de confinement et je vous demande de ne pas céder aux pressions des chasseurs.

Je ne suis pas dupe : derrière l’habituel argument de la régulation des animaux sauvages et des dégâts qu’ils pourraient occasionner, cette prise de position ne s’expliquerait que par la soumission de notre département aux demandes des chasseurs. D’ailleurs, n’autorisez-vous pas ces derniers à faire se reproduire et élever des animaux en captivité pour ensuite les relâcher et les abattre ?

Où en sont les dispositifs de protection des cultures pour éviter de tuer des animaux et assurer la protection de la « biodiversité »? Où en est cette « transition écologique » vers une gestion supposée meilleure et plus respectueuse des animaux sauvages ?

Au passage, les chasseurs qualifient habilement de « destruction » ce qui est en réalité un abattage massif d’êtres vivants. En le nommant ainsi, ils ôtent toute sensibilité à ces animaux et les placent au rang de simples objets.

Il est temps de considérer la chasse pour ce qu’elle est : un simple loisir d’une poignée d’individus qui ne sert que leur intérêt particulier et provoque une agonie dramatique des animaux sauvages et un risque sanitaire. Nous sommes loin de l’intérêt général qui est invoqué par le lobby de la chasse !

Par la création d’une dérogation, vous ouvririez une brèche injustifiable par rapport aux autres activités de plein air, qui, elles, restent interdites dans le cadre du confinement national. 

Les réseaux sociaux s’enflamment contre cette autorisation et la dénoncent unanimement, démontrant que les Français sont révoltés de voir que des passe-droits pourraient, une fois de plus être accordés aux chasseurs, même en période critique pour le pays.

Je vous demande de ne pas permettre cette dérogation scandaleuse et grotesque.

En vous remerciant pour l’attention que vous m’avez accordé,

Bien à vous,
Prénom NOM

 

--
--
---/---
---/---l

 

--
 
.../...

 

--
 
 

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54