Frédéric Nihous : souliers vernis, crottes de brebis

F. Nihous ...tueur d'animaux frustré  ...

 


Parce qu'elles sont relayées par une classe politique ringarde, médiocre, soumise, les revendications des tueurs agréés et des ennemis de la terre reçoivent les subventions publiques tout en crachant  sur la main qui remplit leur sébile.
Un agriculture polluante, des éleveurs destructeurs de la nature, ont reçu trop d'argent de l'Europe. Lorsque nous,protecteurs de la nature, aménageons nos réserves écologiques volontaires, nous le faisons avec notre argent et non avec celui de la collectivité;  m
ais, outre le financement public, il leur faut par populisme et pour exciter l'arriéré dénoncer le "technocrate de  BRUXELLES" et l'écologiste de salon! GC.


Source : ¨La Buvette des Alpages"

On savait déjà que le représentant des chasseurs ariégeois, Jean-Luc Fernandez, perdait la mémoire.
Voilà que cette maladie s’attaque au président du parti CPNT. Comme les coups de fusils pourraient l’avoir rendu sourd, on va l’écrire pour qu’il puisse  lire.

Dans un communiqué repris par quelques indécrottables, Frédéric Nihous nous fond une bielle parce que l’Europe, cette enfoirée, met la France en demeure pour non protection de l’ours des Pyrénées.

Pour le "représentant de la ruralité", l’Europe ferait mieux de "s’occuper de l’essentiel", à savoir "le développement des territoires pyrénéens qui souffrent,
notamment du fait de la politique protectionniste environnementaliste de cette même Europe!" et "d’aider la montagne à avoir sa part de progrès et de développement
et à sortir du marasme dans laquelle la plonge l’effroyable crise économique actuelle!" Pas un mot pour la politique libérale à l'origine de cette crise.
On est bien dans un raisonnement populiste dénigrant "Bruxelles" du "tout à l’économie". Alors parlons de ce qu’il entend, les gros sous. Lui qui dénonce
les « écolos-bobo hors sol », remettons lui les pieds sur terre.

Frédéric Nihous crache dans la soupe .

Le site “L’Europe s’engage en France” permet de consulter  la liste des bénéficiaires des fonds européens
et la liste de tous les projets “Midi-Pyrénées” soutenus financièrement par l’Europe. La recherche par mot clé permet de s’y retrouver dans cette liste
des très nombreux dossiers.

Chasse

On découvre avec le mot clé chasse" que le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional
) finance les Fédérations départementales des chasseurs des Hautes-Pyrénées,
de l’Aveyron ainsi que la Fédération Régionale des chasseurs de Midi-Pyrénées dans 10 projets pour un montant total de 566.972 € dont :

Liste de 5 éléments
• Mise en oeuvre des mesures de suivi et de gestion d’un site Natura 2000 dans le cirque de Gavarnie (Hautes Pyrénées) : 17610€ payé par "Bruxelles", 45%
du projet.

• 3 projets pour la restauration des milieux caussenards sur la réserve du causse comtal - commune de La Loubière (Aveyron) : 56.945€ , 32% du projet.

• Gestion de la réserve de chasse du Causse Comtal (Aveyron) : 25.804€,  32% du projet.

• Promotion d'une gestion durable et concertée de la biodiversité ordinaire à l'échelle de territoires Midi-Pyrénées (PROBIOR) : 414.911€,  45% du projet)

• Programme de lutte contre le vison d'Amérique dans le département des Hautes-Pyrénées : 51.702€, 72% du projet

Pastoralisme

D’autres « ruraux fédérés » vont sans doute râler de cette mise en demeure, les pastorâleurs, étrangement silencieux. Cherchons donc avec les projets financés
par l'Europe avec le mot clé « pastoral ». Leurs projets sont au nombre de 41. L’Europe a payé 2.951.290€, soit 49,8% du montant total des projets qui
s’élèvent à 5.929.046€.

Mais ne croyez pas que c’est le monde pastoral qui paie le reste. Avec quels revenus? Le site «
Agreste, la statistique, l’évaluation et la prospective agricole
» (J'ai trouvé cette info dans un commentaire sur le site de la FAR) montre en effet qu’en moyenne, une exploitation ovine présente un résultat de 15.300€
alors qu’elle touche une subvention de plus  de 40.000€! Sans cette subvention, chaque exploitation présenterait une perte de 25.000€. Le soutien au pastoralisme
est un puit sans fond.

Parmi les projets soutenus par les "demeurés" de Bruxelles :

En Aveyron

Liste de 2 éléments
• Préservation du séneçon de Rodez : diagnostic pastoral et identification des techniques agricoles favorables.

• Valorisation pastorale et pédagogique de la tourbière communale des Founs à Arvieu.

En Ariège

Liste de 16 éléments
• Restauration du site pastoral de Mouscadou (Foix, Ax-les-Thermes)

• Restauration du site pastoral de Izourt et captage en eau potable (Auzat)

• Création du site pastoral d'Appy

• Restauration du site pastoral du Col du Casse (Ax-les-Thermes)

• Restauration et extension du Site Pastoral du Larech avec captage d'eau. (Bonac-Irazein)

• Extension du Site Pastoral du Col de Part, incluant le captage d'eau potable. (Bordes-sur-Lez)

• Extension et restauration du site pastoral d'Espugues (Bethmale)

• Restauration du Site Pastoral de Cazabède (Sentenac d’Oust)

• Restauration du site pastoral des Issarges (Verdun)

• Restauration du site pastoral de Piparlan (Verdun)

• Création du site pastoral du Laquet-Aube (Ercé)

• Création du site pastoral de Esteil et captage en eau potable. (Mérens-le-Val)

• Extension et restauration du Site Pastoral de la Subéra, avec captage de source. (Soueix-Rogalle)

• Restauration et extension du Site Pastoral d'Arreau, avec captage d'eau potable. (Seix)

• Extension et restauration du Site Pastoral de la Sarette, avec adduction d'eau potable. (Sorgeat)

• Restauration et extension du site pastoral d'En Sur (Orgeix, Orlu)

En Haute-Garonne

Liste de 6 éléments
• Réhabilitation du site pastoral de la Serre (Castillon de Larboust)

• Réhabilitation du site pastoral le Téchous (Saint-Aventin)

• Réhabilitation du site pastoral de Couraou (Saint-Paul d’Oueil)

• Réhabilitation du site pastoral de Peyrehitte (Artigue)

• Restauration et extension du site pastoral d'Espingo (Oo)

• amélioration du site pastoral d'Escalette (Boutx)

En Hautes-Pyrénées

Liste de 16 éléments
• Construction d'un site pastoral sur l'estive du Montaigu (Argeles-Gazost)

• Restauration du site pastoral de la Hourquette (Bagnères de Bigorre, Arreau)

• Extension du site pastoral sur l'estive de Sarrat-Bieilh (Bagnères de Bigorre, Mauléon-Barousse)

• Extension du site pastoral sur l'estive du Pin (Bagnères de Bigorre, Mauléon-Barousse)

• Extension site pastoral sur l'estive de la Courbe (Bagnères de Bigorre, Mauléon-Barousse)

• Réhabilitation du site pastoral de la Glère (Argeles, Luz, Barèges)

• Construction d'un site pastoral sur le quartier d'Abié (Argeles-Gazost, Luz-St-Sauveur)

• Construction d'un site pastoral à Ardengost

• Construction d'un site pastoral sur le secteur de la Plagne (Saint-Lary)

• Construction d'un site pastoral sur le secteur d'Aret (Saint-Lary)

• Extension du site pastoral du Badet (Aragnouet)

• Construction site pastoral sur le secteur de Balestas (Vallée du Louron)

• Construction d'un site pastoral sur la montagne de Prat (Aragnouet)

• Electrification et aménagements intérieurs du site pastoral du Plaa (Cheze)

• Construction d'un site pastoral sur l'estive de Montarrouyes (Vielle-Aure)

• Construction site pastoral sur le secteur du Lustou (Azet)


Projets régionaux

Liste de 2 éléments
• Mise en valeur du site de Roquefort, écodéveloppement territorial (?) en lien avec la valorisation de l'agro-pastoralisme méditerranéen (Viala du Pas
de Jaux).

• Projet de recherche / développement sur l'identification, l'évaluation et la rémunération des externalités du pastoralisme collectif sur le massif pyrénéen
pour le Groupement d’Intérêt public Centre de ressources sur le pastoralisme et la gestion de l’espace (Tarbes).


Pour Frédéric Nihous, « l’Europe déraille et se trompe de dossier. Alors plutôt que de passer leur temps sur des histoires d’ours à dormir debout, les technocrates
européens aux souliers vernis déconnectés des réalités de la montagne où ils ne mettent jamais les pieds, feraient bien de s’atteler à l’essentiel. »

Mauvaise foi, populisme rural! Il me semble plutôt que, à force de soutenir un pastoralisme moribond et coulé dans un conservatisme anti-nature planqué
derrière un folklore traditionnel de foires aux côtes d'agneau et aux fromages, les souliers des technocrates sont plein de crottes de brebis !

Ces aides font partie de l’investissement de l’Union européenne en Midi-Pyrénées via les fonds européens FEDER (Fonds européen de développement régional
),
FSE (Fonds social européen) et FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural) qui s’élève à seulement - quels pingres - 1,4 milliard d’euros
pour la période 2007/2013.

Or, il faudra tout remettre à plat pour la période 2014-2020. Et si la France ne respecte pas ses obligations européennes de protection et de sauvegarde
de l’Ours, les souliers vernis de ses « pourris de fonctionnaires hors sol » pourraient bien ne plus sentir que le cirage. Fini les crottes de brebis et
le sang caillé du gibier. Et cela, ça l'embête ! Il a les boules ! En attendant, les souliers de Frédéric Nihous ont besoin de cirage avant qu'elles ne soient tâchées par une belle crotte d'ours !

Ajouter un Commentaire


23
Juillet  2022
Manifestation contre la corrida à Bayonne
Voir l'évènement Facebook

 

 

 

--
---

---/---

---/---

 

--
--

---/---

---/---

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54