Lettre aux opposants

Le 26 mai prochain, vous élirez vos parlementaires européens au suffrage proportionnel, seul mode de scrutin honnête permettant la représentation de toutes les sensibilités.
Vous disposerez d’un trop vaste choix de listes riche d’innombrables nuances et plombées par des ambitions égotistes.
Je ne serai pas candidat et je ne soutiendrai publiquement aucune liste, bien que je voterai pour celle qui représentera le mieux une rupture écologique et sociale avec le système létal qui enrichit les oligarques, massacre la biodiversité, aggrave les écarts sociaux entre le peuple et une petite poignée de privilégiés milliardaires, petit monde de copains et de coquins affairistes, de lobbies et de financiers qui manipule, ment, triche et exerce sur le monde un totalitarisme sournois.
Quand les meilleurs se taisent, on entend que les pires.
Ne vous taisez pas.
L’élection demeure la seule fenêtre d’expression dans cette société sous contrôle.
Bien sûr il y a, en sus des élections, les « gentilles manifestations » syndicales et associatives, de la Bastille à Nation et les pétitions foisonnantes.
Le pouvoir en place se rit de ces protestations et a beau jeu de dire que « la rue ne commande pas » et que seules les urnes tranchent.
J’invite donc chacun à voter en fonction de sa propre sensibilité, mais à voter contre ceux qui tuent, polluent et spolient le peuple pour servir une caste de féodaux des temps modernes qui élisent les présidents avant vous.
Si je ne vous dirai pas pour qui voter, n’étant ni un gourou, ni même un directeur de conscience et respectant la liberté de mes amis lecteurs, je ne peux que vous encourager à voter contre les deux partis qui soutiennent le système économique du Marché-roi, système inique et toxique et qui flattent les chasseurs, à savoir le parti du président MACRON et, plus encore, le parti dit les REPUBLICAINS qui gratifie les chasseurs par les fonds publics régionaux et qui appuie toujours les pires lobbies.
Si la politique rendait intelligent et guérissait du narcissisme pathologique, les opposants se rassembleraient pour vaincre.
Je songe à la célèbre réplique de François MAURIAC au sortir de la guerre mondiale : « J’aime tellement l’Allemagne que j’en veux deux ».
Il est certain que le président MACRON peut se réjouir de voir s’éparpiller les divisions électorales de ses adversaires et le parti de l’argent et des grands veneurs aurait tout intérêt à susciter des listes de « gilets jaunes » et autres faux nez qui retireront des voix aux partis d’oppositions, tant du côté nationaliste que du côté social et écologique.
Ainsi, avec 20% des suffrages exprimés, échec cuisant, les hommes du pouvoir pourront proclamer qu’ils ont gagné puisque leur liste aura devancé celle du rassemblement national et de la France insoumise.
La ficelle est énorme mais il se trouvera toujours quelques naïfs ou quelques opportunistes pour jouer le mauvais rôle d’idiots utiles en éparpillant des opposants.
A défaut de vous dire pour qui voter, je répondrai à la question :
Pourquoi voter ?
En 1995, le candidat Jacques CHIRAC faisait campagne sur le thème de la « fracture sociale ».
Elle n’a, depuis, pas cessé de s’aggraver.
26 milliardaires possèdent autant de biens que la moitié de l’humanité entière.
Avec Emmanuel MACRON, en un an de gouvernance, les oligarques bénéficient d’une augmentation de revenus de 17%, cependant que les retraités subissent une perte de pouvoir d’achat de 3%.
Jacques CHIRAC, il y a vingt ans, évoquait « la maison qui brûle pendant que nous regardons ailleurs ».
Rien n’a changé. Les gouvernants dissertent vertueusement sur le réchauffement climatique, mais localement, le bitume et les infrastructures perdurent à dévorer les espaces naturels.
Les chasses présidentielles sont rétablies, le coût du permis de chasser est réduit de moitié, les gluaux sont autorisés pour piéger les petits oiseaux, des silencieux peuvent être disposés sur les fusils de chasse, la chasse aux oies en février est promise et le chef de l’Etat reçoit ses amis chasseurs mais n’a pas trouvé le temps de recevoir les plus sages et modérées associations de protection de la nature.
Vous voulez que cela continue ?
Restez chez vous.
Vous souhaitez que cela change ?
Dites-le par un vote de votre choix.
Honte à cette politique de casse sociale et d’extermination de la nature.
Alors, il faut voter pour ceux qui sont contre.
N’étant l’homme d’aucun autre parti que celui de la vie et de la justice, il ne m’appartient pas de dire pour qui, mais de désigner ceux que les faits accablent et qui accentuent la scission de la société, qui maltraitent l’animal, exterminent la nature, servent les bitumeurs, les addictifs aux pesticides, tous ces ennemis de la terre qui font passer leurs spéculations avant le vivant.
Les ploutocrates dominent le monde, manipulent les peuples, ruinent tous les régimes qui tentent d’échapper à leur contrôle. En cela ils sont totalitaires, autrement mais sans doute plus efficacement que ne le furent les régimes fascistes et communistes de naguère.
Opposants, unissez-vous !
Sortez les agents des banques, de la finance, des lobbies !

Gérard CHAROLLOIS

Commentaires  

# alek 03-02-2019 10:59
1000 fois oui.

Même en cherchant bien aucun parti ne corrspond de près ou de loin à l'urgence.
EELV parle de rouvrir les mines de charbon et on n'oubliera pas De Rugy et du coup tout les sympatisants qui sont encore à la tête de EELV.

oui il faut qu'on se fasse entendre, vous faites l'amère constat, apolitique par éthique et non par choix.

Bonne continuation !
merci pour ce texte.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54