Pascal Durand et le Macronisme

Passionné et non fanatique, je nourris le respect des personnes et distingue absolument le combat des idées, des valeurs, des convictions et les querelles individuelles toujours subalternes.
Pascal DURAND est, encore à ce jour, parlementaire Européen, élu en 2014 sur une liste EELV.
Avec clarté, courage, énergie, il exprima publiquement des options morales qui correspondent aux nôtres, notamment contre la chasse, mort-loisir et la tauromachie, mort-spectacle.
Aujourd’hui, la presse relate qu’il accepterait de figurer sur la liste Macroniste pour les prochaines élections européennes du 26 mai.
Personnellement, j’exprime ma vive sympathie à la personne de Pascal DURAND pour ses prises de positions passées, claires et fermes en faveur du vivant et de la nature.
Dans le même temps, j’exprime par ailleurs, sur un autre plan, ma condamnation du Macronisme, forme exacerbée du Thatchérisme et soutien inconditionnel aux pires pratiques de la chasse.
Le libéralisme économique dogmatique est incompatible avec des préoccupations écologiques puisque cette religion a pour temple l’entreprise privée et son socle : le profit.
Les firmes peuvent peindre en vert leurs façades. Elles recherchent la rentabilité, le productivisme, la compétition et, pour elles, l’hommage à l’écologie ne constitue qu’une variante de la publicité. Il leur faut une « bonne image » mais d’abord réaliser des profits, donc ne pas subir trop de freins et contraintes.
Le libéralisme économique génère des inégalités croissantes, ce qui n’est pas une opinion mais un fait mesurable.
En une année de pouvoir, le Macronisme élève de 14% les revenus des 1% les plus riches et abaisse de 4% le pouvoir d’achat des retraités.
Systématiquement et de manière sectaire, les libéraux servent les entreprises au détriment des citoyens, des animaux et de la nature.
Enfin, le Macronisme aime les chasseurs. Le monarque reçoit régulièrement ses amis de la vénerie, s’affiche avec eux, sacrifie sa meilleure prise de guerre, Nicolas HULOT, l’humiliant le lundi 27 août en recevant une délégation de chasseurs avec leur lobbyiste, ce qui amènera le lendemain la démission de son ministre.
Pas une seule mesure en faveur de la nature n’a été adoptée par le pouvoir Macronien.
Dès lors, en rappelant mon respect pour la liberté de choix de Pascal DURAND, de Yves PACCALET qui fit la même erreur, j’avoue ne pas comprendre leur positionnement.
Le Macronisme est la négation du social, de l’écologie et une soumission aux intérêts de la finance, des oligarques, des lobbies dont celui de la chasse, lobby calamiteux et haineux qui veut maintenir la vénerie, le déterrage, les tirs d’oiseaux en ajoutant sans cesse à leurs nuisances.
Pour ma part, dans un total esprit d’indépendance partisane, je vous appelle à voter contre le parti du président et contre les Républicains de Laurent WAUQUIEZ qui servent les mêmes ennemis de la terre.
Ne vous laissez pas troubler par des choix purement individuels !
Optez pour le vivant, la compassion, l’entraide, la solidarité, bref pour tout ce que nie le Macronisme.

Gérard CHAROLLOIS

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

15
Juin 2019
Limoge : conférence sur les grands prédateurs ...
Voir en page d'accueil

 

© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54