L'incroyable histoire de Dindim

Chaque année, ce pingouin nage 6 000 kilomètres pour rendre visite à celui qui lui a sauvé la vie !
Au Brésil, il est illégal de posséder des espèces sauvages comme animaux de compagnie. Si la loi permet d’éviter le trafic, le recel et la maltraitance, elle ne peut en revanche rien lorsque c’est l’animal qui fait le premier pas. Voici l’histoire incroyable et très émouvante entre un pingouin et d’un homme âgé de 71 ans. Vous n’allez pas le croire...
 
 
Tout commence en 2011, lorsque Joao Pereira de Souza, maçon à la retraire et pécheur à ses heures perdues, tombe nez à nez avec un pingouin en détresse sur la plage. L’animal est mal en point, il est couvert de mazout et proche de la mort. Mais Joao va faire tout ce qui est en son pouvoir pour le sauver.Pendant 11 mois, il va s’en occuper comme de son propre fils : le nourrir, le faire nager, le faire dormir, le surveiller, etc. Une fois remis sur pieds, celui qui se prénomme désormais Dindim est libéré par son sauveur et regagne l’océan. 
 
Joao Pereira de Souza est fier de lui car son geste a pu épargner une vie. Il est à la fois heureux d’avoir réussi son pari et triste de voir son nouveau compagnon, auquel il s’était attaché, le quitter. 
 
Mais s’il y a bien une chose à laquelle il ne s’attendait pas, c’était de revoir un jour son pingouin préféré. Plus d’un an après les faits, Dindim est revenu sur cette même plage. Imaginez la surprise et l’émotion qu’a dû ressentir l’ancien maçon  
Depuis cet événement, chaque année, Dindim est de retour pour saluer celui grâce à qui il profite encore de la vie. Il ne laisse personne le toucher, sous peine de morsure. Mais moi, il me connait, il vient sur mes genoux, me laisse le nourrir, lui donner la douche et même le prendre dans mes bras » explique Joao Peireira de Souza.

 
 
 
 En 2016, c’est la cinquième fois que Dindim revient là où il a failli mourir. « Chaque année c’est pareil, tout le monde dit qu'il ne reviendra pas, et pourtant, à chaque fois il est là. » D’après plusieurs estimations de spécialistes, Dindim nagerait 6 000 kilomètres pour revenir à cet endroit précis. Troublant n’est-ce pas ? En tout cas, c’est la preuve qu’’il est possible de nouer des relations véritablement fusionnelles avec les animaux !
 
05
Octobre 2019
Manifestation unitaire contre la chasse à Paris.
Voir en page d'accueil

 

21
Septembre 2019
A Paris - Rassemblement citoyen pour un changement radical
Les détails par ce lien

 

20
Septembre 2019

A Lalinde  en Dordogne - Salle Jacques Brel - Conférernce débat public sur le reour du loup

---/---

 

© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54