• Paysage d'hiver
  • Libellule
  • Faucon
  • Chamois
  • b_abeille sur fleur de cerisier
  • Paysage d'Ecosse
  • cerf
  • slide11

Appel à l'Unité et à l'Action !

Rappel : La Convention Vie et Nature tiendra son Assemblée Générale le Samedi 23 Mars prochain à partir de 14 heures, dans les locaux de l’AGECA, 177 rue de CHARONNE PARIS XI.

A cette occasion, Gérard CHAROLLOIS rappelle les options et positions fondamentales de notre association.

Unité et action.

Tenant à clarifier la position de la CONVENTION VIE ET NATURE, je rappellerai que face aux régressions imposées par les lobbies de la mort, deux impératifs nous guident :

- Unité de tous ceux qui oeuvrent dans la même direction que nous.
- Actions dans trois domaines : l’éthique philosophique, l’action de terrain et l’évolution du droit du vivant.

L’unité :

Les mouvements écologistes, les associations de défense des animaux, les associations de protection de la nature sont diverses, multiples, riches de leurs différences.
Il y a les radicaux, les gestionnaires, les spécialisés, les généralistes, les grandes associations et les petites, les nationales et les locales.
Pour nous, tous ces mouvements écologistes, naturalistes, de défense animale, de luttes spécifiques contre la chasse, la tauromachie, les grands aéroports et les rites cruels participent d’un même élan qui gagnerait à s’unir pour triompher.

L’action :

Penser le monde, proposer une rupture philosophique faisant passer de l’anthropocentrisme au biocentrisme, manifester contre une chasse à courre, dans une arène, sur un site voué à la destruction par les assassins de la terre, saisir le conseil d’Etat d’un recours, déposer plainte auprès des instances européennes représentent les facettes d’un même combat : le combat pour le vivant.

Penser et agir ne doivent jamais être dissociés.
Celui qui participe à un débat d’idées dans les médias, qui entrave une corrida, distribue des tracts, pétitionne, harcèle les élus, saisit un tribunal, celui-là est des nôtres lorsqu’il le fait pour sauver un arbre, un animal, un milieu naturel.
Maintenant un constat :
Le chef de l’Etat va recevoir ce mois-ci le président national des chasseurs, un sieur BERNARD BAUDIN, conseiller général UMP DES ALPES MARITIMES.
Au parlement, conservateurs et pseudo-socialistes se chamaillaient pour savoir qui aura l’honneur de présider le « groupe chasse » comptant près de 250 députés et sénateurs.
Un pseudo-socialiste, député de GIRONDE, l’aurait emporté.
Ce groupe chasse et divers ministres, dont celui de l’agriculture, donneront tout aux chasseurs, seule espèce protégée en ce pays.
Comment, face à ce fascisme sournois ne pas faire l’union sacrée !
L’heure, amis des animaux, de la nature, de l’écologie n’est pas aux divisions, aux pertes d’énergies.
Unissons-nous face aux ennemis de la terre qui corrompent l’Etat, confisquent tous les pouvoirs et s’arrogent des privilèges.
La situation demeure préoccupante et exige que pour servir une cause qui nous dépasse, nous surmontions nos divergences qui sont si peu de chose au regard de l'ampleur du mal Français.

Gérard CHAROLLOIS.

La lettre hebdomadaire

de Gérard CHAROLLOIS

Ethique et droit de vivre dans la dignité
Dimanche 14 Janvier 2018

Dans la perspective de la révision prochaine de la loi bioéthique et des débats citoyens préalables, je poursuis, avec vous amis lecteurs, l’examen des problèmes relevant de ce texte, à savoir, ici, la fin de vie.
Partons du fondement moral du biocentrisme tel que je le définis :
- Respect du vivant et reconnaissance à tout être vivant de son intérêt à vivre ; Célébration de la liberté de l’être comme conçue dans l’acceptation de ce qui le détermine dans la limite de toute nuisance à autrui.
La concrétisation de ces deux postulats m’ont conduit à reconnaître l’imprescriptible liberté de mode de vie de chacun face à ses orientations sexuelles s’agissant de la procréation, étant rappelé que la lutte contre la surpopulation passe par des incitations culturelles et financières à ne pas proliférer et non par des restrictions de liberté individuelle.
Autre aspect régi par les lois bioéthiques, la question de la mort.
Or, l’humain n’a jamais accepté, très légitimement d’ailleurs, sa finitude, ce que révèlent les mythes prometteurs de « vies éternelles » par-delà la mort.
Depuis le 19ème siècle, la médecine gagne bien des batailles contre la maladie et si l’on ne meurt plus de phtisie, de typhoïde et de moins en moins de leucémie infantile, la médecine contemporaine finit toujours par perdre la guerre, puisque tout individu est encore condamné à mourir.

Accédez au Diaporama Nature CVN en  cliquant sur l'image ci-dessous

Une série spéciale "Afrique du Sud" réalisée notre ami Daniel Crisman


 Les nouveautés de la Librairie CVN


Le dernier ouvrage de notre Vice-président David Joly

 

Tous les détails concernant ce livre dans notre rubrique "La librairie CVN" et dans notre boutique en ligne.


Un nouvel essai "révolutionnaire"de notre ami Pierre Jouventin

Disponible dans notre boutique en ligne avec bien d'autres ouvrages passionnants à découvrir  !

(cliquez sur ce lien pour y accéder)

Si l’homme n’était pas le sommet de l’évolution, contrairement à ce qu’il se raconte depuis 2 000 ans ? Il n’a pas su prévoir que l’accroissement de la population se ferait plus vite que celui des ressources alimentaires et n’a pas compris qu’il ne pouvait y avoir un développement infini dans un monde fini. Et si ce dont il est si fier et qui fait, paraît-il, sa supériorité sur l’animal – la raison, la culture, le langage et la morale – n’était pas une supériorité, mais une entrave… Si tous ces dons avaient été mal maîtrisés, détournés ?
Pourquoi, avec son intelligence, n’a-t-il pas su éviter la surpopulation et l’épuisement des ressources naturelles alors que les animaux se régulent depuis toujours ?
Une enquête sur notre espèce qui n’est pas idéologique, mais naturaliste.
Plus de détails et la présentation "vidéo" de l'auteur en cliquant sur ce lien.


 

 

Dernières nouvelles...

18 janvier 2018
5 janvier 2018
23 décembre 2017
12 décembre 2017
16 novembre 2017
11 novembre 2017

Identification

27 Janvier
 2018

Manifestation à Amiens contre la chasse organisée par "Agir pour les animaux-Picardie"

Voir appel en page d'accueil

 

--    ------
2018

-----------------------------------------

---/---

 

-- -----
2018

----------------------------------------------------

---/---

 

Un court-métrage réalisé par Ivan BOUGNOUX : un réquisitoire aussi court qu'efficace contre la chasse.

Voir la vidéo...
La faune de Goetzenbruck et du Pays de Bitche : un magnifique document sur la vie sauvage...

...

Voir la vidéo...

 

Eloge du vivant : un diaporama de notre ami Daniel Crisman, administrateur de la Convention Vie et Nature
Cliquez ici pour découvrir la vidéo...
© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54